Practice-Based Evidence, Evidence-Based Practice et Science-Based Practice : approche scientifique de la pratique orthophonique du bilan à la rééducation

Animé par : Julie CATTINI et Maud CLAIR-BONAIMÉ, orthophonistes – Dates : 04/05 février, 08/09 avril et 18/19 juillet 2019

L’orthophoniste a de nombreuses responsabilités éthiques à respecter (CPLOL, 2009) :

  • « Donner un avis et des conseils argumentés et honnêtes
  • Agir dans les limites de ses propres connaissances et compétences
  • Agir dans l’intérêt du patient
  • Maintenir et développer ses propres compétences tout au long de sa carrière
  • Agir en se fondant sur des preuves scientifiques et un consensus professionnel »

 

Ces responsabilités peuvent paraitre du bon sens. Pourtant, elles ne sont pas si simples à mettre en œuvre dans la pratique quotidienne. L’Evidence-Based Practice (EBP), pratique basée sur les données probantes, semble être une solution d’un point de vue théorique. Toutefois, l’expérience (Durieux et al., 2016 ; O’connor et al., 2009 ; Zipoli et al., 2005) nous montre que la mise en place d’une démarche EBP est loin d’être évidente à concilier avec la pratique orthophonique. Effectivement, celle-ci nécessite des compétences en méthodologie de recherche, en analyse critique de la littérature scientifique, en langue anglaise, etc.

La Practice-Based Evidence (preuve basée sur la pratique– PBE), semble être un bon compromis afin de conjuguer pratique clinique et démarche scientifique. Selon plusieurs auteurs, la PBE serait un moyen de faire ses premiers pas vers l’EBP (Green, 2008). Cette démarche est moins exigeante et semble être plus proche de notre Zone Proximale de Développement.

Cette formation s’adresse aux orthophonistes n’ayant aucune connaissance (ou peu) concernant l’Evidence-Based Practice et la Practice-Based Evidence et vise à intégrer une approche scientifique à leur pratique.

Des allers-retours seront réalisés entre théorie et pratique afin de privilégier une démarche progressive. Nous nous concentrerons sur l’évaluation clinique du bilan initial jusqu’à la mesure de l’efficacité de l’intervention proposée. Pour cela, nous développerons les différents outils disponibles : tests normalisés, évaluation critériée, évaluation dynamique et lignes de base. Le contenu sera construit autour d’une question clinique en langage oral, langage écrit ou cognition mathématique (voir les moyens et supports pour plus de précisions) afin de se centrer sur une problématique de chaque stagiaire. Le format de deux fois trois jours sur quatre mois permettra de travailler sur une problématique clinique précise et personnelle en visant une réadaptation et amélioration continues.


Programme  :

Le travail des stagiaires est axé sur une des problématiques choisies* :

  • Comment évaluer et affiner le projet thérapeutique en langage oral chez un enfant de 3 à 6 ans présentant un SSD (speech sounddisorder) ?
  • Comment évaluer et affiner le projet thérapeutique en langage oral chez un enfant de 3 à 6 ans présentant une syntaxe troublée ?
  • Comment évaluer et affiner le projet thérapeutique en langage écrit chez un enfant présentant un faible stock lexical ?
  • Comment évaluer et affiner le projet thérapeutique en langage écrit chez un enfant de CP-CE2 présentant des difficultés importantes au niveau de la conversion graphémophonémique et phonémographémique ?
  • Comment évaluer et affiner le projet thérapeutique chez un enfant de GSM/CP présentant des difficultés dans la chaine numérique verbale et dans les codes oral et arabe ?
  • Comment évaluer et affiner le projet thérapeutique chez un enfant de CE2 à CM2 présentant des difficultés pour résoudre des additions et soustractions simples (opérations inférieures à 10) ?

*au minimum trois participants par thématique pour que celle-ci puisse être réalisée

Avant la formation :
– Choix de la thématique (2 mois avant la formation)
– Envoi d’un bilan et d’un projet thérapeutique (récents et anonymisés) d’un patient selon la thématique choisie (1 mois avant la formation)
– Renvoi de l’autoévaluation

Attention : obligatoire d’envoyer les documents par mail au maximum 3 semaines avant la formation. Ces documents seront la base de votre travail et vous permettront de suivre l’ensemble du programme proposé. Il est fortement conseillé de prendre son ordinateur portable durant les sessions de la formation afin de faciliter la mise en pratique. Un accès au site langageecrit.com sera possible gratuitement durant les temps de session afin de construire le matériel d’évaluation.

MODULE 1

Jour 1

9h00-10h30 : présentation de la formation et introduction au concept d’Evidence-Based Practice (EBP) : présentation et attente des stagiaires ; définition de l’EBP ; un exemple de démarche EBP.

11h00 – 12h30 : le concept Practice-Based Evidence (PBE) : brainstorming, l’EBP et les obstacles dans la pratique clinique (que nous disent les études ?) ; qu’est-ce qu’une pratique EBP ? (les standards) ; qu’est-ce que la PBE ? quels intérêts ? ; notre hypothèse de travail = brainstorming (problématiques rencontrées) ; auto-évaluation.

14h00 – 15h30 : atelier 1 = analyse d’un projet thérapeutique personnel (auto-critique et mise en projet) ; les limites des outils standardisés : les critères diagnostiques des Troubles du Langage Oral (TLO) et des Troubles Spécifiques des Apprentissages (TSA) ; utilisation des outils standardisés dans la pratique clinique (que nous disent les études ?) ; définition (la vraie fonction des outils normalisés) ; les différents outils à disposition de l’évaluation clinique.

16h00 – 17h30 : une démarche d’évaluation qualitative pour affiner le projet thérapeutique et obtenir des mesures d’efficacité : atelier 2 = analyser les épreuves personnalisées d’un cas donné des formatrices d’après la thématique choisie (langage oral, langage écrit ou mathématiques) ; auto-évaluation.

Jour 2

9h00/10h30 : auto-évaluation ; les lignes de base – quelques éléments théoriques et illustration : définition et éléments méthodologiques ; atelier 3 = choix de LDB sur un cas commun en groupe ; LDB quand et comment.

11h00/12h30 : les lignes de base – mise en pratique : atelier 4 = construction des lignes de base adaptées de manière individuelle pour un cas des formatrices / proposition des lignes de base réalisées par les formatrices sur les différentes thématiques ; auto-évaluation.

14h00/15h30 : les lignes de base – un exemple et la planification d’une démarche personnelle : un exemple de lignes de base pour la guidance parentale – démarche clinique ; atelier 5 = choix des objectifs thérapeutiques pour le cas choisi et description de la durée et des moyens thérapeutiques.

16h00/17h30 : l’évaluation clinique : atelier 6 : choix et construction des évaluations complémentaires à réaliser ; feed-back des formatrices ; mise en projet ; auto-évaluation.

Travail inter-module : compléter des évaluations avec les patients : utilisation des évaluations et des lignes de base construites/fournies, grille d’auto-évaluation (connaissances) à renvoyer avant le module 2.

MODULE 2

Jour 1 :

9h00/10h30 : la première remise en question après la mise en pratique : auto-évaluation ; tour de table des stagiaires sur leur mise en pratique (apports, difficultés) ; atelier 7 = travail en ateliers par thématique : résultats obtenus, questionnements et modifications à réaliser.

11h00/12h30 : présentation au groupe complet et feed-back des formatrices ; la mutualisation des lignes de base : enrichissement par les pairs – des exemples ; auto-évaluation.

14h00/15h30 : EBP et PBE : quelles relations ? : la prise de décision clinique : que nous disent les études ? ; l’EBP et la clinique : mise en lien entre les obstacles et le modèle EBP ; EBP et PBE : un cercle vertueux, mais attention au cercle vicieux.

16h00/17h30 : les préférences du patient : une clé motivationnelle : atelier 8 = comment inclure le patient dans la planification du soin ? ; la place des préférences du patient et de son entourage dans la prise de décision clinique : que nous disent les études ? ; auto-évaluation.

Jour 2

9h00/10h30 : les préférences du patient : sur quels facteurs joue-t-on ? : auto-évaluation ; que nous disent les interventions ? (principes d’intervention, choix des cibles, dosage) ; absence de résultats : parlons-en!

11h00/12h30 : la Science-Based-Practice : toujours être sceptique : définition ; différencier science et pseudoscience : quelques éléments-clés ; le « pouvoir » des experts ; les biais cognitifs – une prise de conscience ; quand la popularité est plus forte que les données probantes : l’exemple des thérapies motrices non verbales ; auto-évaluation.

14h00/15h30 : la qualité psychométrique des tests – théorie : brainstorming ; le choix des tests – que nous disent les études ? ; quelles sont les qualités psychométriques ? ; quelles sont les qualités à considérer systématiquement ? ; quel impact ?

16h00/17h30 : la qualité psychométrique des tests – mise en pratique : lecture et analyse d’un manuel ; quels résultats pour les tests en langage oral et en cognition mathématique ? ; un outil complémentaire : l’évaluation dynamique ; auto-évaluation.

Travail intermodule :

– Construire des lignes de base et récolter des données

– Elaborer un nouveau projet thérapeutique dans la même thématique que le début en appliquant une démarche qualitative (obligatoire)

– Choisir un matériel, un test ou une méthode d’intervention posant des questions concernant la valeur « scientifique » (obligatoire)

– Grille d’auto-évaluation à renvoyer avant le dernier module

 

MODULE 3

Jour 1

9h00/10h30 : analyse critique – mise en pratique : tour de table ; organisation en ateliers selon les thématiques ; feed-back de chaque atelier au groupe complet.

11h00/12h30 : analyse critique – une recherche plus précise : une question demandant plus de travail – quelles démarches ? ; un exemple de recherche concernant des recommandations de bonnes pratiques : la posturologie ; auto-évaluation.

14h00/15h30 : la recherche et la clinique : les limites des preuves externes ; efficacy et effectiveness : le dilemme face au cadre éthique et déontologique ; un rapide regard critique sur les études – le contrôle expérimental ; Affiner les lignes de base : formuler une question clinique pour concevoir plus facilement les LDB ; que pouvons-nous en retirer pour nos LDB ?

16h00/17h30 : affiner les lignes de base : le test McNemar ; étude de cas : correction d’une ligne de base plus complète ; les limites des conclusions tirées ; auto-évaluation.

Jour 2

9h00/10h30 : la seconde remise en question après la mise en pratique : récapitulatif sur leur mise en pratique (apports, difficultés) ; atelier 9 = travail par thématique : résultats obtenus, questionnements et modifications à réaliser à partir des nouveaux éléments théoriques apportés ; feed-back des formatrices.

11h00/12h30 : l’élaboration d’un protocole de rééducation – théorie : différencier objectifs à court, moyen et long terme ; différencier principes et moyens d’intervention orthophonique ; anticiper et documenter les changements (mesures, durées, moyens thérapeutiques) ; auto-évaluation.

14h00/15h30 : l’élaboration d’un protocole de rééducation – un exemple : évolution d’un protocole de rééducation – un exemple ; élaboration d’un projet thérapeutique à partir d’un cas donné par les formatrices – l’importance des preuves externes.

16h00/17h30 : l’élaboration d’un protocole de rééducation – une mise en pratique : modification du projet thérapeutique initial (cas clinique choisi selon la thématique initiale) ; autoévaluation / comparaison avec celui du début ; atelier 10 = échanges par binôme sur le projet thérapeutique de chacun ; synthèse : apports, difficultés et les nouveaux questionnements à explorer ; auto-évaluation.

Envoi des lignes de bases réalisées à tout le groupe.

Moyens pédagogiques :

Présentation power point, livret reprenant le contenu de la formation remis aux stagiaires, mise en pratique lors d’ateliers en petits groupes (5/6 personnes) avec mise en commun pour tout le groupe et/ou synthèse par les formateurs, auto-évaluation.

Modalités de suivi de la formation : émargement par demi-journées.

Modalités d’évaluation de la formation :

Questionnaire de validation des acquis proposé par les formatrices. Questionnaire de satisfaction pour l’organisme.


Animé par : Julie CATTINI et Maud CLAIR-BONAIMÉ, orthophonistes
Dates : 04/05 février, 08/09 avril et 18/19 juillet 2019
Durée : 42h00 (6 journées de 7h00)
Horaire : 9h00- 12h30 et 14h00 – 17h30
Lieu : Hôtel Ibis La Terrasse, 35 place Massenet, 42000 Saint-Etienne
Niveau de connaissances préalables requis : CCO (Certificat de Capacité Orthophoniste) ou tout autre titre admis en équivalence
Nbre de participants : 30 personnes
Droits d’inscription: 840 € à envoyer à l’ordre de SDOFOLi (possibilité de payer en 3 chèques de 280 euros)
Référente de la formation : Stéphanie DUJARDIN (stephanie-dujardin@laposte.net)
Une demande d’agrément FIF PL est en cours.